30 août, 2009

Aléas


Ce voyage me permet de faire des choses que je ne peux faire en tout temps. J'ai eu le plaisir de prendre un boa dans mes mains, même autour du cou, de manger des sauterelles avec de la lime... C'est très bon. De tenir une tarentule dans ma main. Elle avait l'air d'aimer, car elle s'est aventuré sur mon bras. Oh Joie! Et en plus, de profiter de la douce circulation local. Juste quelques frousses, frôlement de la mort et des Topes , c'est des dos d'ânes, comme nous appelons, mais ici, il y en a partout... Peut-être qu'il y a une utilité à ça, je ne sais pas encore, mais il y en a sur les autoroutes!!! Je dois dire que tu fais le saut... et dans tous les sens du terme lorsque tu te prends un dos d'âne, s'cusez, un Tope à 80 Kmh. Et des fois, ils y en a un, d'autres fois 2, des fois trois, et peut-être même une multitude et ce... souvent sans avertissement. J'ai même eu le plaisir de passer sur des Topes en métal... euh oui... c'est des demis ballons mis l'un à côté de l'autre, histoire que les pneus de moto puissent au moins glisser sur un...Mais attention... en plein milieu d'une courbe en montagne à côté d'une falaise... Joie je vous dis.... Et il n'y avait pas seulement une rangée... oh non... Quelques rangées... mis à la disposition des conducteurs amateurs d'émotions fortes.
La première fois que j'ai vu ce genre d'arrangement pré-traumatique, c'était avec une petite pancarte qui indiquait qu'il y avait une courbe serrée qui se cachait tout proche. Bien je me suis dis.... Puis, juste avant la courbe... Surprise... , mais c'était avant la courbe. Et au cas où tu conduisais endormi, tu te réveille. Toujours une bonne pensée... Mais par la suite... l'absence de pancarte et la variation dans le placement de ces dit amusements de routes... m'ont fait croire qu'il y avait une sorte de plaisir malsain que les poseurs de topes ont pu ressentir.. À défaut de parc d'amusement, on s'arrange comme on peut... Je me demande bien s'il y avait un appareil photo pour immortaliser (hum... quel beau jeu de mots) le dit moment... J'ai oublié de demandé ma copie au poste de paiement.

Ma skid plate... Un must... pour ceux qui m'ont vu m'équiper de cette armure pour le moteur de ma chérie...

Puis, Ayer, euh.. hier... parce que j'essais de m'améliorer en espagnol. Un mot par ci, un mot par là.. ça ne fait pas une conversation, mais ça occupe l'esprit.
Donc, hier, j'arrive au Calpuli, c'est une espèce de commune où les gens partagent leurs ressources. Il s'agit d'une trentaine de familles qui s'arrange, loin de la ville. C'est très bien je vous dis... Du repos en nature, sans les vendeurs de millions de bébelles... Ce qui me fait penser, que je vais vous raconter quelque chose.. mais pas là, parce que j'avais commencé à vous raconter quelque chose d'autre.
Donc, je suis retourné au Calpuli hier, parce que j'avais déjà été, en fait, la première fin de semaine que j'ai passé ici, s'est passé ici, au Calpuli. Donc, je vous raconte ici, du Calpuli en question, cette histoire de mon arrivé ici, hier soir. Environ à 1h du matin. Et... pour faire une petite parenthèse... la dernière fois que j'étais ici... je suis entré en premier dans la maison, enlevé mes chaussures sans ménagement et je me suis reposé en me lançant sur le lit... au … quel soulagement.. parce que ça avait fait mal...ici, les matelats sont des morceaux de mousses très mouelleux d'environ 2 pouces d'épaisseur... pour ainsi dire... par grand matelat.. Confortable.. je ne m'en plains pas, mais... pas assez mouelleux pour se laisser tomber..

Donc.. en arrivant hier, On ouvre la porte et Claudia, la conjointe de Jorges, le fils de Rosario et Jorges. Claudia me dit...
n'entre pas tout de suite...
Dans un très bon espagnol. Et moi, dans un pas très bon espagnol, j'ai compris un peu...
Qué? Porqué?
Parce qu'il peut y avoir des scorpions... il faut regarder partout avant d'entrer.
Bon, vous comprenez pourquoi j'ai parlé du Boa et de la tarentule. J'ai l'esprit ouvert. J'aime bien repousser mes limites un peu plus loin. Mais il y quand même des limites.
Muy grandé scorpiones?
Si, y mas pequeño tambien (traduction, Oui et des plus petits aussi)
Alors... on entre doucement et on regarde partout.. pas de scorpion.. Yeah... une fausse alerte.. un blague de mauvais goût... tsé... un genre de blague que l'on fait aux étranger pour épater (genre l'homme qui parle au truites)(autre histoire)
Vous imaginez bien qu'il y ait une suite...
Il me reste la chambre que j'avais eu la semaine d'avant.
Je rentre et je regarde... et BANG! Un $%#& de petit scorpions.. Rouge foncé... Il se confondait avec les tuiles Terra cota du plancher. Seulement 5 centimètres de long.. il ne bougeait pas...
J'en ai trouvé un. ( je me souviens plus comment ça se dit en espagnol, mais croyez moi, je me suis fait comprendre)
Tue le et prends le ballais et ramasse le...
Euh...
Je suis assez pacifique alors j'ai laissé Jorges le faire... J'ai dis qu'il était mort, puisqu'il bougeait pas.
ERREUR! Ça fait le mort pour laisser croire qu'il est sans danger...

Jorges s'appuie dessus pour prouver son point. Il est vivant... Il grouille...

Je lui demande s'il est mortel... il me dis
Si!! No para todos, y mucho dolor...
Ce qui veut dire qu'il est mortel pour certaines personnes et si tu n'en meurt pas, tu souffre beaucoup...
J'ai revérifier toute la maison...

Mais j'ai pensé après... la première fois que j'étais ici... On ne m'a rien dit... On voulait me laisser la surprise?

2 commentaires:

maman francine a dit...

on peut dire que des surprises tu en as.
Et nous aussi en te suivant.

On annonce un ouragan force 4 au Mexique. Encore une surprise.

Prudence.

Bye Bye, j'aime te lire. Partager tes émotions c'est...difficile à verbaliser.


Francine,

msfkat a dit...

Boa, scorpion,... brrrrr juste à y penser, j'ai mal au coeur!

Sois prudent sur la route...

Katia