07 novembre, 2009

les vagues



Je roulais ce matin et une vague de joie intense s'est déversé sur moi. Le paysage était savoureux, la route belle et sinueuse, le soleil présent et discret, puis la réalisation de ce que je faisait a attaqué mes neurones et infligé un déversement de dopamine.
La réalisation de mon point de départ dans la vie et à ce moment, le point d'arrivé n'a presque rien en commun avec ce premier.
La vague de joie m'a bouleversée. La musique plein les oreilles et la vitesse avec le vent et en accord avec tout les éléments.

Tout simplement parfait. Je suis en train de réaliser un rêve... Je suis en train de rouler en plein Panama et la vie est belle.

En plus, je quittais David, qui est une ville avec aucun attrait touristique et je suis arrivé, par pur surprise, à une plage magnifique. Un plage à perte de vue d'un côté à l'autre. Avec un sable doux et pâle...

Puis... la tristesse de ne pas partager cela. Une autre vague s'est affaissée sur la plage de mon moral... Et il s'est égrainé. Diminué peu à peu par cette vague déferlante...

D'une vague à l'autre, je plonge ou je surnage, mais je ne reste jamais immobile... Je plonge et replonge pour mieux faire surface et admirer le mouvement.


What I think of the moment, is not important, what I feel is. How I felt is not important, This moment is. At the moment, I'm only here and over there, I am not. So let's not complicate things, by not being here and now.

3 commentaires:

Stéphane Thibault a dit...

Plage partagée, plage partagée…

Anonyme a dit...

Beau message plein de vie et d'espoir et de positif mon ami... Live the moment is the way!!
caro xxx

Ginette a dit...

Et toi, quel beau cadeau tu nous fais de nous partager ton chemin. Gracia Dios.

Bisoux,

Ginette